Yankee no Koibito

Kishidan, groupe de yankee rock japonais
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [FIC] Avion (shonen ai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eo-chan
Binetsu Danji
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Manche (France)
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: [FIC] Avion (shonen ai)   Jeu 9 Mar à 20:26

Titre : Avion
Auteur : Eo-chan
Rating : shônen-ai
Pairing, personnages : ShowHikaru, un peu de TommyYukki
Genre : fanfics
Avertissement : le scénario ne se base sur aucun fait réel, et je ne suis pas très douée pour les passages mièvres, mais laho-chan voulait un ShowHikaru alors je me suis exécutée m(_ _)m


Les six membres de Kishidan commençaient à vraiment s’impatienter lorsque le manager pénétra dans la petite pièce qui leur servait de salle de réunion, une pochette cartonnée dans les mains et un sourire rayonnant sur le visage. Il avait fixé cette réunion le matin même, mais même devant les menaces et les supplications des différents membres du groupe, il avait catégoriquement refusé de dire de quoi il s’agissait. Toute la journée durant, ceux-ci avaient été bien incapables de se concentrer, étalant tous les scénarii possibles et imaginables qui pouvaient bien justifier une si mystérieuse convocation. Bien sûr, Show avait fini par s’énerver, il s’était disputé avec Hikaru puis tous les deux étaient allés se réconcilier en s’enfermant dans la pièce du fond... Rien de si exceptionnel, donc.

« J’ai une bonne nouvelle pour vous... » commença le manager, se délectant du suspense que sa phrase laissée inachevée provoquait chez les membres du groupe. « Votre CD s’est très bien vendu. En fait, je dois avouer que vous avez eu beaucoup de succès, et bon nombre de nos contacts nous ont répondu. J’ai fini votre planning hier, et vous avez assez de dates de prévues pour remplir vos journées jusqu’à la fin de l’automne ! » Et devant leurs yeux ébahis, il ajouta « Soyez prêts, votre tournée nationale commence dans un mois ».
À cette annonce les membres du groupe laissèrent éclater leur joie. Une tournée nationale...voilà qui faisait rêver le plus petit des groupes, et Kishidan n’échappait pas à la règle. Depuis le début ils travaillaient avec acharnement dans cet objectif, et enfin ils voyaient leurs efforts récompensés. En voyant tant d’enthousiasme, Show ne regretta pas d’avoir fait passer le groupe en major. Kishidan en tournée...en tête d’affiche... Ils avaient encore du mal à réaliser que tout ceci n’était plus un rêve.

« Bon alors, le planning, enchaîna le manager, tout d’abord un festival à Sapporo, où vous jouerez sur une scène secondaire, je vous donnerai les indications exactes un peu plus tard. Puis encore un festival à Nara trois jours plus tard dans les mêmes conditions. Vous attaquerez votre premier One Man le 10 juillet... »

Show buvait ses paroles, subjugué par le nom de toutes ces villes où il n’avait encore jamais mis les pieds. Il se prit à rêver de Sapporo, sur l’île d’Hokkaido. D’ailleurs, rien que le fait d’aller sur une île le remplissait de joie, que ce soit Hokkaido ou n’importe quelle autre, car qui disait aller sur une île disait prendre l’avion. Show n’avait encore jamais pris l’avion (ou bien cela remontait à tellement loin qu’il n’en avait plus aucun souvenir), et c’était son plus grand rêve. Enfin, après celui de jouer de la musique toute sa vie. Et celui de faire de Kishidan un groupe mondialement connu. Et celui d’être plein aux as. Et celui de vivre sa vie avec Hikaru. Enfin bref, c’était l’un de ses plus grands rêves, et dans un mois il se réaliserait enfin ! Il trépignait rien qu’à y penser.

La réunion terminée, il proposa à Hikaru de le ramener chez lui (stratégiquement, il avait décidé de ne lui demander de dormir à l’appartement que lorsqu’il aurait refusé de se séparer de lui après un baiser aussi long que torride dont il avait le secret...). Une fois seuls dans la voiture, il ne put retenir son enthousiasme :
« Tu te rends compte Hikaru-chan ? On va partir en tournée dans tout le Japon ! Tout le Japon viendra nous voir ! »
Evidemment, le danseur s’en rendait bien compte, et savait aussi que le groupe n’aurait pas un succès de l’ampleur de ce que lui annonçait Show, mais il agita vigoureusement la tête de haut en bas, heureux de voir son amant d’aussi bonne humeur.
« &@~ù%£$=à ^0^ »
« N’est-ce pas hein ? Quand je pense qu’en plus dans un mois on prendra l’avion... »
« +b¤ :!è@&# ?! 0_0 »
« Bah oui, pour aller à Sapporo »
« ,ù%$£¤=+° ?! »
« Pourquoi, tu voudrais y aller comment toi à Hokkaido ? À la nage ? »
« @àç=+&#/% »
« En bateau ?! Mais pourquoi on prendrait le bateau alors qu’on peut prendre l’avion ?
« #]£$¤@* T3T
« Comment ça tu n’aimes pas l’avion ? C’est complètement stupide ! »
A ces mots Hikaru lança un regard courroucé à Show, mais celui-ci partait dans une de ses légendaires tirades et ne faisait déjà plus attention à lui.
« Comment on peut ne pas aimer l’avion ? C’est pourtant génial : voler dans les airs, traverser les nuages, voir la terre d’en haut... » et il imita l’oiseau, parla, imita le décollage, parla, imita les hôtesses de l’air, parla, parla... Hikaru, dont le seul mot ‘avion’ écorchait les oreilles, n’avait qu’une envie, c’était d’arriver chez lui le plus vite possible. Il essaya bien de se rendre sourd par la seule force de sa pensée, mais même en fermant la bouche et les yeux très fort ou en arrêtant de respirer, le flot de paroles de son amant était toujours aussi dense, et le contenu toujours aussi insupportable. Show continua de parler ainsi jusqu’à ce qu’ils furent arrivés à destination, et lorsqu’il se tourna vers Hikaru pour recevoir son torride baiser d’adieu, celui ci avait déjà bondi en dehors de la voiture et claquait la portière sans se retourner.
« Hikaru ! Hikaru reviens ! Mais qu’est ce qui lui prend tout d’un coup ?» Show avait l'habitude que son amant se mette à bouder de temps en temps, mais généralement il savait quand même quelle faute il avait commise pour le mettre dans cet état. Il jeta un oeil sur l'horloge digitale du tableau de bord et se dit qu'il était trop tard pour commencer à essayer 1) de comprendre ce qu'il avait bien pu faire pour mériter ça et 2) prendre le temps de se réconcilier patiemment avec lui. Avec un peu de chance, se dit-il, la nuit lui porterait conseil et il sera de nouveau rayonnant le lendemain matin quand il apparaîtra sur le pas de sa porte.

Mais Hikaru n’alla pas mieux le lendemain. Il avait appelé Ranma pour que celui-ci vienne le chercher pour l’emmener au studio, n’avait pas dit bonjour à Show quand celui-ci était arrivé une demi-heure en retard pour l’avoir attendu devant chez lui et lui avait d’ailleurs à peine adressé la parole de la journée. En fin d’après-midi, alors que le danseur répétait seul les mouvements de la dernière chorégraphie, les autres membres du groupe décidèrent de parler au chanteur.
« Chef, qu’est ce que vous lui avez encore dit ? » lui demanda Tommy, une pointe d’exaspération dans la voix. En effet, Show et Hikaru avaient beau avoir l’habitude de se disputer, il était rare que le phénomène dure plus d’une demi-journée. De plus, il était franchement exaspérant pour le reste de groupe de ne pouvoir avancer à cause du refus catégorique du danseur d’écouter leur chef.
« Eh bien justement j’en sais rien ! C’est là qu’est le problème, je ne lui ai rien fait ! » et devant le regard sceptique des autres membres il poursuivit « Tiens j’ai une idée ! Ranma toi il t’aime bien, alors va lui demander ce qu’il a ! »
Le guitariste ouvrit la bouche pour protester, mais il renonça en croisant le regard insistant de Show. De toute façon il n’arrivait jamais à s’opposer à son chef, contrairement à Tommy, ou même à Yukki, qui mettaient régulièrement en péril l’autorité de Show. Lui en était bien incapable, ne serait ce que de sentir les regards des autres peser sur lui. Il se résigna donc à aller voir le danseur en marmonnant une vague réponse, laissant à Show le soin de comprendre ce qu’il avait envie de comprendre.
Il revint dix minutes plus tard.
« Alors ? »
« Hikaru n’est pas content de ce que vous lui avez dit hier, à propos des avions, tout ça » lâcha Ranma dans un souffle afin d’être débarrassé de cette délicate tâche le plus vite possible. Mais en voyant l’air perplexe du chanteur il ajouta tout de même « Hikaru a une peur folle des avions »
Un silence gêné se fit. Show comprit qu’il était allé trop loin et eut honte de ne pas s’en être aperçu plus tôt.
« @ç£$¤/^&]@ ? »
Hikaru était apparu sur le pas de la porte, intrigué. En le voyant Show s’avança d’un pas hésitant, craignant que son amant ne se défile, et enlaça ses larges épaules de ses bras.
« Oh Hikaru je suis vraiment désolé, je ne voulais pas te blesser, je me suis trop emporté et je...je... »
Le danseur, charmé par la maladresse de ses excuses, lui rendit son étreinte, signe qu’il lui pardonnait.

« Bon alors, pourquoi as-tu peur des avions ? »
« &@~ù%£$=à è_é »
« Mais tu sais, c’est le principe même d’un avion que de voler ! »
« £=$+°&#*§ é_è »
« Mais non, on ne s’écrasera pas ! On a beaucoup moins de risques d’avoir un accident dans les airs que sur la route ! »
Devant l’air renfrogné d’Hikaru, Show comprit qu’il était impossible de le raisonner. Malgré tout, son amant lui faisait de la peine. Cela faisait plus de deux semaines qu’Hikaru était patraque, rongé par le stress. Le chanteur avait eu beau essayer tour à tour les gels douche apaisants, les thés relaxants, allant même jusqu’à lui payer une nouvelle boîte de feutres pour le forcer à se changer les idées, rien n’y fit. Il fut alors plus qu’heureux ce jour-là d’entendre la voix de Yukki au téléphone, disant d’un air triomphant :
« Je sais comment faire pour calmer Hikaru ! »
« Vrai ? Comment ? »
« Eh bien j’en ai parlé à un ex à moi que j’ai revu en ville hier soir. Un chic type, très mignon, avec des fesses musclées et... »
« Bref ! »
« Bref, je lu ai dit qu’on se préparait à prendre l’avion et que Hikaru était stressé, qu’il refusait de manger et tout... »
« Et ? » visiblement Show s’impatientait.
« Et le mieux dans ce cas là est de lui administrer un calmant et de lui caresser tendrement le dos en lui parlant avant de le mettre dans la boîte de transport »
« Dans la boîte de... Mais qu’est-ce qu’il fait ton ex ?! »
« Il est vétérinaire »
Show raccrocha violemment le combiné en jurant contre son crétin de batteur et enfila son blouson. Il allait être très occupé les prochains jours à cause des préparatifs du départ et regrettait de ne pas avoir pu rassurer Hikaru tant qu’il était encore disponible. La veille du départ cependant, il se résigna à s’arrêter à la pharmacie du coin.
« Bonjour ! Mon petit...frère est très stressé ces derniers temps à cause d’un voyage en avion. Vous n’auriez pas...quelque chose pour le calmer un peu ? »
Show avait honte de demander ça et de suivre d’une certaine façon le conseil de Yukki, mais après tout se dit-il, c’était pour le bien de Hikaru-chan.
Le pharmacien regarda sur les étagères derrière lui et attrapa une boîte de comprimés qu’il tendit au chanteur.
« Tenez, ce sont des calmants. Mais ne les lui administrez qu’à titre exceptionnel. Si le problème persiste, je ne saurais que trop vous conseiller de consulter un médecin »
Show acquiesça, paya le médicament et rentra à l’appartement où il jeta la boîte au fond de son sac, se jurant de ne pas s’en servir.

Malheureusement, à l’aéroport, il se sentit revenir sur sa décision. Hikaru était tellement énervé qu’il en était intenable, même lorsqu’il était en compagnie de Ranma. Lorsque, ne tenant plus, Show l’envoya s’asseoir sur un banc à côté de Matsu, celui-ci dut le renvoyer à son chef car, à force de gigoter dans tous les sens, le danseur finit par importuner une vieille femme assise près de lui. Complètement à bout, devant en plus s’occuper de Yukki qui pestait contre le nombre trop réduit à son goût de bagages autorisés, Show prit le danseur par le bras, l’entraîna dans un coin avec lui et lui tendit une bouteille d’eau avec un petit comprimé blanc.
« Avale ça, ça devrait te calmer »
Son cœur se brisa devant la bouille triste du danseur mais insista et celui-ci obtempéra.

Une fois dans l’appareil, Show prit place côté fenêtre afin qu’Hikaru ne se rende pas compte de la hauteur vertigineuse à laquelle ils s’élèveraient. Devant eux, Yukki et Tommy commençaient déjà à se tripoter sous le regard offusqué de leurs voisins et Show, en tant que chef, frappa le crâne rasé du batteur pour le calmer. Derrière lui, Matsu et Ranma étaient déjà plongés dans la lecture du dernier Jump acheté quelques heures plus tôt à la librairie de l’aéroport.
« Dites les gars, il n’y en aurait pas un de vous qui voudrait bien prêter un manga à Hikaru pour le voyage ? » leur demanda Show, le menton appuyé sur le dessus de son siège.
Ranma fouilla dans son sac Totoro et en sortit un volume relié de Nausicaa qu’il tendit à son chef.
« Merci, tu es un vrai pote ! Tiens Hikaru-chan, lis ça, ça va te changer les idées ! »
Cependant, un quart d’heure plus tard (soit plus de dix minutes après le décollage) Show remarqua que le danseur en était encore à la première page.
« Tu ne comprends pas Hikaru-chan ? C’est trop dur ? »
Le danseur ne bougea pas, fixant son livre les yeux écarquillés. Show lui prit le menton, le forçant à le regarder droit dans les yeux et remarqua avec tristesse que ceux de son amant étaient tout baignés de larmes. Complètement atterré de le voir ainsi, il le prit dans ses bras, le laissant appuyer sa tête contre son torse, et lui caressa tendrement le dos, la nuque et les épaules pour le consoler. Au bout d’un moment, il remarqua que la respiration d’Hikaru s’était faite plus régulière. Sa tendre étreinte avait dû le rassurer et le stress soudainement tombé, le médicament avait fait effet et l’avait endormi. Show sourit en le voyant sans défense, si vulnérable...mais il se ravisa et se contenta de lui déposer un baiser sur le front. Puis il regarda le ciel bleu vierge de tout nuage, et se dit que son premier voyage en avion aurait été bien plus agréable que dans ses plus beaux songes.


(qu'est ce que déteste les phrases de conclusion -____-)


Dernière édition par le Dim 12 Mar à 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eo-chan.livejournal.com/
Lahobbite
Binetsu Danji
avatar

Nombre de messages : 63
Localisation : Manche
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: [FIC] Avion (shonen ai)   Jeu 9 Mar à 20:50

Han elle est encore mieux apres les quelques corrections *o*

J'ai rien de constructif a dire, j'aiiiiiime X3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lahobbite.livejournal.com/
 
[FIC] Avion (shonen ai)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transort par avion d'un résonateur ?
» [CRASH...] d'un avion en Espagne.
» DVD "Par Avion" de Bob Brozman
» Prendre l'avion avec sa guit???
» Avion et guitare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yankee no Koibito :: Boulot de Fans-
Sauter vers: